5. Le Cananéen

Le nom Cananéen veut dire :
habitant des plaines, ou littéralement des bas pays.
Le mot pays est lié au concept de la terre, ou du sol,
alors les bas pays font référence aux basses passions terrestres.
Les bas pays font référence aux basses passions terrestres.

L’Esprit cananéen est responsable de toutes les dépendances (alcool, drogues…)
et des perversions sexuelles.
C’est pourquoi Sodome et Gomorrhe sont présentées dans les Écritures
comme des villes cananéennes…

 

 

Voici le Cananéen, cinquième article d’une série de sept sur « Les Sept Esprits du Mal » que nous montre l’Écriture.

1. Quelle est la signification du nom ?
2. Le Cananéen est un « danseur » ! !
3. La maladie de la vache folle…
4. Les « danseurs » veulent faire plaisir !
5. « Danser » signifie « descendre ».
6. Ne « Dansez » ni pour les porcs ni pour les chiens !!
7. La façon de « faire plaisir » qui plaît à Dieu !
8. Autorisez parfois les autres à danser pour vous !
9. La malédiction prononcée sur l’Esprit cananéen…
10. Tellement plus à dire !

Dans cet article, nous étudierons l’Esprit cananéen parmi les différents esprits méchants. Il est important de comprendre comment chacun d’eux agit, afin de savoir les identifier et de pouvoir ensuite vérifier si nos cœurs sont infectés par l’un ou l’autre d’entre eux. Nous pourrons aussi, ensuite, les reconnaître chez les autres. Ces Esprits mauvais sont une réalité et font des ravages dans la vie des croyants et des incroyants. Aussi est-il important de reconnaître leur modus operandi. Des livres entiers pourraient être écrits sur chaque type d’Esprits méchants et nous ne pourrions pas encore en faire le tour dans un seul article. En conséquence, les articles de cette série sont un survol court de chaque type d’Esprit. Plus tard d’autres articles détailleront chacun d’eux. Chaque fois que nous nous référerons à un Cananéen nous pourrons parler

– soit d’un Esprit cananéen
– soit d’une personne infectée par ce type d’esprit mauvais.

« Les Sept Esprits du Mal »

Nous prendrons d’abord le temps d’en faire la liste : « Quand l’Éternel, ton Dieu, t’aura introduit dans le pays où tu entres pour le posséder, et qu’Il aura chassé de devant toi des nations nombreuses, le Héthien, et le Guirgasien, et l’Amorrhéen, et le Cananéen, et le Phérésien, et le Hévien, et le Jébusien, sept nations plus nombreuses et plus fortes que toi, et que l’Éternel, ton Dieu, les aura livrés devant toi, et que tu les auras frappés, tu les détruiras entièrement comme un anathème ; tu ne traiteras point alliance avec elles, et tu ne leur feras pas grâce. » Deutéronome 7, 1-2 Nous avons là les instructions de Dieu données au peuple d’Israël avant son entrée dans la Terre Promise. Cela signifie que chacun d’entre nous – tout comme l’église dans son ensemble, nous devons être capables de soumettre ces sept nations pour pouvoir entrer dans notre Héritage Spirituel !

Ces sept nations (ou peuples) sont :

Ces nations étaient de vrais peuples dans le passé. Elles représentent maintenant sept sortes d’ Esprits méchants, qui sont les contreparties mauvaises des Sept Esprits de Dieu.

Dieu voulant, nous étudierons aussi « Les Sept Esprits de Dieu » ultérieurement. Quand nous regardons la signification des noms de ces nations, nous commençons à entrer dans la compréhension des types qu’elles représentent.

NOM

SIGNIFICATION

EFFETS…

HÉTHIEN

fils de la terreur
tourments subliminaux,  » voir note  »[1] phobies, terreur, dépression, tromperie...

GUIRGASIEN

habitant de l’argile
centrage sur les choses terrestres, incrédulité…

AMORRHÉEN

montagnard, …renommé
obsession de la renommée terrestre et de la gloire, domination…

CANANÉEN

peuple de la plaine
dépendances (drogue, alcool… ) perversions, recherche exagérée de plaire…

PHÉRÉSIEN

appartenant à un village
vision limitée, paresse, faible estime de soi…

HÉVIEN

villageois
vision limitée à la jouissance d’un héritage terrestre, hédonisme…

JÉBUSIEN

batteur de céréales
suppression de l’autorité spirituelle chez les autres croyants, légalisme…

[1] Une « perception subliminale » est la perception d’un objet (image, message, publicité…) à la limite de sa reconnaissance par le sujet. Un « tourment subliminal » est donc un tourment dont on n’a pas vraiment conscience.

Dans cet article, nous étudierons l’Esprit cananéen.

 

1. Quelle est la signification du nom ?

 

Le nom Cananéen nous renseigne, comme nous l’avons mentionné dans le premier article de cette série – dans la rubrique « Les Sept Esprits du Mal ». Il veut dire : « habitant des plaines », ou littéralement « des bas pays ». Le mot pays est lié au concept de la terre, ou du sol, alors les bas pays font référence aux basses passions terrestres.

L’Esprit cananéen est responsable de toutes les dépendances (alcool, drogues…) et des perversions sexuelles. C’est pourquoi Sodome et Gomorrhe sont présentées dans les Écritures comme des villes cananéennes. « Les limites des Cananéens furent depuis Sidon, quand tu viens vers Guérar, jusqu’à Gaza ; quand tu viens vers Sodome et Gomorrhe et Adma et Tseboïm, jusqu’à Lésha. » Genèse 10, 19 « Abram habita dans le pays de Canaan, et Lot habita dans les villes de la plaine, et dressa ses tentes jusqu’à Sodome. Or les hommes de Sodome étaient méchants, et grands pécheurs devant l’Éternel. » Genèse 13, 12-13

Les Puissances de Ténèbres d’homosexualité (masculine et féminine), comme celles qui contrôlent toutes les perversions sexuelles, sont des Esprits cananéens. Elles agissent agissent en synergie par le biais des émotions pour éteindre ( comme on coupe le courant ! ) la pensée de la personne. En effet l’intellect est la partie de l’âme la plus liée aux jugements. La conscience réside dans l’intellect, qui a été conçu – pour conserver les Lois de Dieu, – pour les appliquer avec sagesse, – et pour exercer des jugements :

« Nous avons reçu non l’esprit du monde, mais l’Esprit qui est de Dieu, afin que nous connaissions les choses qui nous ont été librement données par Dieu ; desquelles aussi nous parlons, non point en paroles enseignées de sagesse humaine, mais en paroles enseignées de l’Esprit, communiquant des choses spirituelles par des moyens spirituels. Or l’homme animal ne reçoit pas les choses qui sont de l’Esprit de Dieu, car elles lui sont folie ; et il ne peut les connaître, parce qu’elles se discernent spirituellement. Mais celui qui est spirituel discerne toutes choses ; mais lui n’est discerné par personne ; car qui a connu la pensée du Seigneur pour qu’il l’instruise ? Mais nous, nous avons la pensée de Christ. » 1 Corinthiens 2, 12-16 « Quand les nations qui n’ont point de loi, font naturellement les choses de la loi, n’ayant pas de loi, elles sont loi à elles-mêmes et elles montrent l’œuvre de la loi, écrite dans leurs cœurs, leur conscience rendant en même temps témoignage, et leurs pensées s’accusant entre elles, ou aussi s’excusant, seront jugés, dis-je au jour où Dieu jugera par Jésus Christ les secrets des hommes, selon mon évangile. » Romains 2, 14-16

L’Esprit cananéen se cache également derrière l’alcoolisme. La personne qui bascule dans l’alcoolisme commence généralement simplement à boire parce que quelqu’un ou quelque chose l’a convaincue que « boire, c’est normal… et tout le monde le fait ! » Une fois que son jugement (concernant la boisson) est atteint et “éteint” elle se met à boire avec excès ; très vite, l’alcool achève son œuvre et étouffe sa conscience. Le jugement et les inhibitions qu’elle a normalement en étant sobre sont alors levés et elle va se laisser aller à des exhibitions émotionnelles sans retenue.

L’Esprit cananéen préside aux excès charnels et la vie dissolue : « Prenez donc garde à marcher soigneusement, non pas comme étant dépourvus de sagesse, mais comme étant sages ; saisissant l’occasion, parce que les jours sont mauvais. C’est pourquoi ne soyez pas sans intelligence, mais comprenez quelle est la Volonté du Seigneur. Et ne vous enivrez pas de vin, en quoi il y a de la dissolution ; mais soyez remplis de l’Esprit… » Éphésiens 5, 15-18 Comme nous l’avons vu dans un précédent article, – la pensée est droitière et orientée vers la Vérité, – tandis que les émotions sont gauchères et orientées vers la Grâce. Par conséquent, les Esprits cananéens sont des esprits gauchers qui mettent l’accent sur la Liberté et la Grâce, minimisant la Vérité et le Jugement, tout comme le font les Esprits héthiens. Nous avions précédemment constaté que les Héthiens déforment les émotions prophétiques ; ils conduisent les gens au suicide et au désespoir en dépeignant une vision prophétique basée sur autre chose que la Vérité. Les Héthiens sont des Puissances de Ténèbres qui conduisent les terroristes à commettre des attaques suicide et à sacrifier leur vie pour de fausses causes. Une sensation de chaos, une incapacité de prendre des décisions et une perception de vide s’installent dans tous les lieux qu’ils envahissent. Si les Héthiens déforment les émotions prophétiques, quel type d’émotions les Cananéens déforment-ils ? Il est très important de connaître la réponse, afin de refuser l’entrée de ces Puissances dans nos vies, et de savoir les chasser s’ils y sont déjà… Nous traiterons de cette question dans les sections suivantes.

 

2. Le Cananéen est un « danseur » ! !

 

En Genèse 13 la Bible relate la séparation de Lot d’avec Abraham et sa décision de vivre à Sodome, ville cananéenne : « Lot leva ses yeux et vit toute la plaine du Jourdain, qui était arrosée partout, avant que l’Éternel détruisît Sodome et Gomorrhe, comme le jardin de l’Éternel, comme le pays d’Égypte, quand tu viens à Tsoar. Et Lot choisit pour lui toute la plaine du Jourdain ; et Lot partit vers l’orient. Et ils se séparèrent l’un de l’autre, Abram habita dans le pays de Canaan, et Lot habita dans les villes de la plaine, et dressa ses tentes jusqu’à Sodome. Or les hommes de Sodome étaient méchants, et grands pécheurs devant l’Éternel. » Genèse 13, 10-13 Le mot « plaine » qui apparaît dans ce passage vient du mot hébreu kikkar, issu de karar, qui, assez étrangement, signifie « tourbillonner, danser ». Ainsi l’expression villes de la plaine, au verset 12, pourrait être traduite : « villes de danse » ! Si le Seigneur a choisi d’établir un lien, dans la langue hébraïque, entre deux mots apparemment sans rapport – « plaine » et « danse» – c’est pour illustrer le lien entre les Esprits cananéens et la danse. S’il vous plaît, comprenez-moi bien : la danse n’est pas mauvaise en soi ! En fait, c’est parfois une chose juste… Quand la Bible fait référence à la danse, elle évoque plus que l’action de se débarrasser « de son mauvais soi », comme nous le verrons plus tard dans cet article. Ce que je veux dire, c’est que la danse qui n’est pas conduite par l’Esprit de Dieu, est directement associée à des Esprits cananéens. Vous le savez déjà par la lecture de la Bible, ou par des films : Le peuple d’Israël s’est rebellé contre Dieu, pendant le temps où Moïse était sur le Mont Sinaï et recevait les Dix Commandements. Il a fabriqué un Veau d’Or, Il l’a nommé « Éternel », et il a décidé de lui faire une Fête !«…Aaron vit le veau, et bâtit un autel devant lui ; et Aaron cria, et dit : « Demain, une fête à l’Éternel ! » Et le lendemain, ils se levèrent de bonne heure, et offrirent des holocaustes, et amenèrent des sacrifices de prospérités. Et le peuple s’assit pour manger et pour boire, et ils se levèrent pour se divertir. » Exode 32, 5-6Que fit Moïse lorsqu’il descendit de la Montagne ? La Parole déclare : « Il arriva que lorsque Moïse s’approcha du camp, il vit le veau et les danses ; et la colère de Moïse s’embrasa, et il jeta de ses mains les tables, et les brisa au pied de la montagne. Et il prit le veau qu’ils avaient fait, et le brûla au feu, et le moulut jusqu’à ce qu’il fut en poudre ; puis il le répandit sur la surface de l’eau, et en fit boire aux fils d’Israël. » Exode 32, 19-20 Remarquez comment ce passage relie la danse dans la chair – par opposition à la danse dans l’Esprit – avec les excès de la chair et les mœurs dissolues. Cela souligne la relation entre la danse et les Esprits cananéens…

 

3. La maladie de la vache folle…

 

Le passage cité ci-dessus Exode 32, 19-20 établit aussi un lien entre les veaux et la danse. Le mot traduit par « veau » est le mot hébreu egel, qui vient d’un autre mot signifiant « tourner ». En un certain sens, nous pouvons dire que les enfants d’Israël tournaient autour du Veau d’Or, c’est-à-dire dansaient devant lui, de la même façon qu’une femme danserait sensuellement devant un homme qu’elle désire séduire. Le mot hébreu egel pour veau est masculin. Un veau est un jeune taureau, et les enfants d’Israël étaient comme des femelles, des génisses dansant autour de lui ! Nous verrons par la suite que la connexion entre les vaches et les Esprits cananéens est très forte dans toute la Bible.

La récente « Maladie de la vache folle » trouve ici son origine spirituelle. Vous l’avez peut-être vu à la télévision : les vaches qui sont atteintes de cette maladie ne peuvent pas marcher droit et ressemblent à des vaches ivres. D’après ce que j’ai compris par des émissions de télévision éducative, les agents responsables de cette maladie s’installent dans la cervelle de la vache, et rendent très dangereuse la consommation de toute viande entrée au contact de la cervelle. Les Esprits cananéens entrent en synergie pour éteindre la pensée d’une personne infectéeet la faire entrer dans un état de torpeur et d’hébétude. Alors la personne n’est plus capable de contrôler ses émotions par le biais de son intellect, comme elle le peut dans la sobriété.

Le virus de la « Maladie de la vache folle » attaque le cerveau et c’est l’image même de l’attaque spirituelle cananéenne.Dieu a permis la manifestation de cette maladie en ces derniers temps pour dépeindre la condition actuelle de Son Église : elle s’est laissé dominer par un matriarcat pastoral qui met l’accent sur un évangile de Grâce et de Bénédiction, et minimise l’importance de la Justice et des Jugements de Dieu. Nous sommes comme les enfants d’Israël en Exode 32 qui ont façonné un veau, et nous nous sommes fabriqué un dieu selon nos goûts et nos intérêts et qui plaît à notre âme, et nous dansons devant de ce dieu croyant célébrer une fête au Vrai Dieu UN Exode 32, 5 !! Nous offrons même nos holocaustes et nos sacrifices de prospérité Exode 32, 6 à ce dieu, pensant être justes et accomplir ce que Dieu attend de nous !! Dieu, cependant, voit Son Église comme un troupeau de vaches folles, ivres des dons spirituels qu’Il leur a Lui-même donnés. De la même façon le peuple d’Israël a festoyé en utilisant les provisions qu’Il lui avait procurées – par les Égyptiens – à leur départ du pays : « Les fils d’Israël firent selon la parole de Moïse, et demandèrent aux Égyptiens des objets d’argent, et des objets d’or, et des vêtements. Et l’Éternel fit que le peuple trouva faveur aux yeux des Égyptiens, qui accordèrent leurs demandes ; et ils dépouillèrent les Égyptiens. » Exode 12, 35-36 La maladie de la vache folle est la manifestation physique d’un Jugement que Dieu commence à exécuter, dans le monde spirituel, contre l’Esprit cananéen.

Nous sommes à la fin des temps, et la Parole prophétique de Dieu va s’accomplir. Il fera lever dans les derniers jours une puissante Église prophétique, qui ébranlera les fondations spirituelles sur cette Terre, et manifestera la Gloire de la Pluie de l’Arrière-saison. Tandis que cette Église selon l’Esprit se lèvera, les Jugements de Dieu deviendront de plus en plus évidents sur la Terre. Dans le dernier chapitre de l’Ancien Testament, la Manifestation du Seigneur est comparée au lever du Soleil de Justice : « …Voici, le jour vient, brûlant comme un four ; et tous les orgueilleux, et tous ceux qui pratiquent la méchanceté seront du chaume, et le jour qui vient les brûlera, dit l’Éternel des armées, de manière à ne leur laisser ni racine, ni branche. Et pour vous qui craignez Mon Nom, se lèvera le Soleil de Justice ; et la guérison sera dans ses ailes ; et vous sortirez, et vous prospérerez comme des veaux à l’engrais. Et vous foulerez les méchants, car ils seront de la cendre sous la plante de vos pieds, au jour que Je ferai, dit l’Éternel des armées. Souvenez-vous de la loi de Moïse, Mon serviteur, que Je lui commandai en Horeb pour tout Israël, des statuts et des ordonnances. Voici, Je vous envoie Élie, le prophète, avant que vienne le grand et terrible jour de l’Éternel. Et il fera retourner le cœur des pères vers les fils, et le cœur des fils vers leurs pères, de peur que Je ne vienne et ne frappe le pays de malédiction. » Malachie 4, 1-6 Remarquez que la Manifestation de Dieu n’est pas comparée à des arcs-en-ciel, des visages souriants et un champ de roses avec des papillons qui dansent tout autour… Notre Dieu est un Dieu Saint, et lorsqu’Il se manifeste, le Poids de Sa Gloire et de Sa Justice est écrasant !!! « Notre légère tribulation d’un moment, opère pour nous, en mesure surabondante, un poids éternel de Gloire… » 2 Corinthiens 4, 17 « Si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers ; héritiers de Dieu, cohéritiers de Christ ; si du moins nous souffrons avec Lui, afin que nous soyons aussi glorifiés avec Lui. %%% Car j’estime que les souffrances du temps présent ne sont pas dignes d’être comparées avec la Gloire à venir qui doit nous être révélée. Car la vive attente de la création attend la révélation des fils de Dieu. » Romains 8, 17-19 Comme il est déclaré en Malachie 4, 6, l’Esprit d’Élie reviendra, et, à ce moment-là, les Jugements de Dieu seront de plus en plus manifestes sur la Terre. Ces Jugements seront déclenchés à travers le Résidu prophétique. L’Église de Dieu Lui est soumise : – Elle respecte constamment Ses Jugements, – Elle se laisse façonner par Lui, tandis que les pasteurs cananéens, les Aaron des temps modernes, façonnent l’Évangile selon la convenance du monde et de la chair !

Vous et moi, mon frère et ma sœur,
nous sommes agents des Jugements spirituels de Dieu sur la Terre.

 

 

 

4. Les « danseurs » veulent faire plaisir !

 

Nous savons qu’il existe une relation entre l’Esprit Cananéen et la danse : quelle est donc la signification spirituelle de la danse ? Au chapitre 6 de Marc, le Saint Esprit relate l’incident suivant : « Hérode lui-même avait envoyé prendre Jean, et l’avait fait lier dans une prison, à cause d’Hérodias, la femme de Philippe son frère ; car il l’avait épousée. Car Jean disait à Hérode : Il ne t’est pas permis d’avoir la femme de ton frère ! Hérodias lui en voulait, et aurait désiré le faire mourir ; et elle ne pouvait pas, car Hérode craignait Jean, le sachant homme juste et saint, et il le gardait soigneusement ; et lorsqu’il l’avait entendu, il faisait beaucoup de choses, et il l’écoutait volontiers. Et un jour favorable étant venu, lorsque Hérode, le jour anniversaire de sa naissance, donnait un repas à ses grands seigneurs, et aux chiliarques, et aux principaux de la Galilée ; et la fille de cette même Hérodias, étant entrée et ayant dansé, plut à Hérode et à ceux qui étaient à table avec lui. Et le roi dit à la jeune fille : Demande-moi tout ce que tu voudras, et je te le donnerai. » Et il lui jura : Tout ce que tu me demanderas, je te le donnerai, jusqu’à la moitié de mon royaume. Et elle sortit et dit à sa mère : Que dois-je demander ? Et celle-ci dit : La tête de Jean le Baptiseur. Et aussitôt elle entra avec empressement vers le roi, et fit sa demande, disant :« Je veux que sur-le-champ tu me donnes dans un plat la tête de Jean le Baptiseur. Et le roi en fut très attristé, mais, à cause des serments et de ceux qui étaient à table avec lui, il ne voulut pas lui manquer de parole. Et le roi aussitôt envoya un de ses gardes, et lui commanda d’apporter la tête de Jean. Et celui-ci, s’en étant allé, le décapita dans la prison, et apporta sa tête dans un plat, et la donna à la jeune fille ; et la jeune fille la donna à sa mère. » Marc 6, 17-28 Notez, au verset 22, que la fille d’Hérodias dansa et plut à Hérode !

Danser est, par essence, une action destinée à plaire, à procurer du plaisir aux autres. C’est pourquoi il y a des danseuses dans les clubs de strip-tease ; ces danseuses, prisonnières d’Esprits cananéens, évoluent autour du client, faisant tous les mouvements qui pourront lui plaire. Les bonnes danseuses de tango sont celles qui suivent très bien leur partenaire, ce qui est, par essence, la capacité à se laisser façonner par les mouvements du partenaire. Si vous regardez attentivement, vous remarquerez qu’on trouve un désir excessif de faire plaisir aux autres dans tout le passage cité plus haut :

1. Tout d’abord, la fille d’Hérodias a dansé pour plaire à Hérode : elle s’est rendue disponible, telle une servante, prête à lui faire plaisir par sa danse sensuelle.

2. Puis Hérode a éprouvé le désir de lui faire plaisir à son tour, en lui disant de lui demander tout ce qu’elle voudrait : il s’est rendu disponible, tel un serviteur, prêt à la satisfaire en lui offrant le cadeau qu’elle désirait.

3. Alors, au lieu de penser à ce qu’elle-même voulait obtenir du roi, la fille d’Hérodias a vite couru demander à sa mère ce qu’elle désirait ; autrement dit la fille a saisi les paroles du roi comme une occasion de faire plaisir à sa mère.

4. Lorsque sa mère lui a répondu qu’elle voulait la tête de Jean-Baptiste sur un plateau, la fille d’Hérodias ne s’est pas arrêtée pour considérer si cette requête était moralement correcte, ou si cela plaisait à Dieu ! Elle était si soucieuse de faire plaisir à Maman qu’elle est retournée vers le roi pour lui demander la tête de Jean-Baptiste sur un plateau.

5. Hérode ne voulait pas tuer Jean-Baptiste. Mais il était si soucieux de faire plaisir à la fille d’Hérodias, et de ce que les gens pourraient penser, qu’il a simplement accédé à sa demande et a dit à l’un de ses gardes de lui apporter la tête de Jean-Baptiste.

Remarquez comment chacun essayait de faire plaisir à l’autre dans ce passage. Le désir cananéen de faire plaisir aux gens peut être si fort que l’on finit par accomplir des actes normalement interdits par ses convictions personnelles. Les Esprits cananéens créent une sorte de pression sur la personne, pression qui sera exercée par l’entourage de cette personne, pour soumettre ses propres convictions aux désirs des autres et les rendre inopérantes. Les personnes sous influence cananéenne se soucient constamment de l’opinion des autres.

Pourquoi Hérodias a-t-elle demandé la tête de Jean-Baptiste sur un plateau ? Le mot traduit par « plateau » en [Marc 6, 25 et 28 est le mot grec pinax, qui signifie « planche, plat, plateau » et dérive apparemment du mot grec plax qui veut dire chose plate, surface plane. Le mot plax vient lui-même du verbe plasso qui signifie « former, mouler ». De tout cela nous pouvons établir des connexions avec plusieurs points vus depuis le début de l’article : comme nous l’avons dit plus haut, Genèse 13 associe le mot hébreu pour plaine avec l’un des mots signifiant danse, et le mot grec plax veut dire chose plate, surface plane. Cela est donc lié au concept de « plaine ». Aaron a modelé un veau à la convenance des enfants d’Israël afin de leur faire plaisir, et de leur donner le dieu qu’ils voulaient. Cela rejoint le sens du mot plasso, qui signifie « former, mouler ». Lorsque nous tombons sous influence cananéenne, nous commençons à danser pour satisfaire les désirs des autres, et nous devenons alors comme des plaines spirituelles, des terres basses qui ont été moulées en platitude spirituelle par les désirs des hommes, au lieu d’autoriser Dieu à nous mouler et à nous façonner. Les plateaux sont utilisés par les serveurs, ce qui implique qu’on apporta la tête de Jean-Baptiste de la même manière qu’un serveur qui apporterait de la nourriture pour satisfaire les désirs d’un client !! La qualité essentielle d’un bon serveur est sa volonté de satisfaire la personne qu’il sert. C’est pourquoi les personnes nées avec l’Esprit de Service sont très susceptibles de tomber sous l’influence d’Esprits cananéens. Dans un effort pour servir les autres, elles renient parfois leurs convictions personnelles lorsque ces dernières s’opposent à la requête de la personne qu’elles servent. Avoir un Esprit de service n’est pas mauvais en soi ! En fait, c’est l’un des Sept Esprits de Dieu Apocalypse 3, 1 ; 4, 5. Les Sept Esprits de Dieu correspondent aux sept églises mentionnées au début du Livre de l’Apocalypse.

Les Sept Esprits du mal que nous étudions dans cette série d’articles sont les contrefaçons spirituelles de chacun des Sept Esprits de Dieu. Nous publierons de futurs articles sur ce sujet, mais nous allons dès maintenant lister les Sept Esprits de Dieu et ce qui leur correspond :

ESPRIT de DIEU
ATTRIBUTS de l’ESPRIT
MINISTÈRE ASSOCIÉ

ÉGLISE

en Apo. 2-3

Sagesse pour juger
Apôtre
ÉPHÈSE
Volonté de mourir pour les autres
Prophète
SMYRNE
Capacité de conquérir dans le monde spirituel
Évangéliste
PERGAME
Désir de servir et de faire plaisir
Pasteur
THYATIRE
Désir de compléter ce qui manque
Enseignant
SARDES
Grandes Visions en restant petit
……….
PHILADELPHIE
Abondance ; Paix basée sur le Jugement Shalom
……….
LAODICÉE

Ces sept Esprits de Dieu ont aussi leur contrefaçon spirituelle dans le monde des Ténèbres :

L’étude des Sept Esprits de Dieu met en évidence que l’Esprit de Service est très fort chez les gens qui ont un Appel de Pasteur sur leur vie. Nous en avons confirmation en les observant. Si vous éprouvez un fort désir de servir et de faire plaisir aux autres, vous êtes né pour être Pasteur. Vous travaillez probablement déjà en tant que pasteur dans le monde spirituel, même si vous n’avez pas de poste à plein temps dans une communauté.L’église, dans son application trop littérale de la Parole de Dieu, n’a pas vraiment compris qu’être pasteur est une activité spirituelle, non pas physique ! Je suis pleinement convaincu – et j’écris en sachant que Dieu me lit – que tous les croyants sont nés avec au moins l’un des cinq ministères. La Bible déclare très clairement que nous tous qui avons donné notre cœur à l’Oint – Christ – sommes des prêtres et des ministères de Dieu Apocalypse 1, 6 ; Ésaïe 61, 6. Nous avons tous des dons et des ministères qui doivent être manifestés sur la Terre. Beaucoup d’entre vous, qui sont pasteurs aux yeux de Dieu, exercent leur ministère de pasteur sur leur lieu de travail, à la maison, là où ils étudient… Votre simple présence exerce une influence pastorale sur l’atmosphère spirituelle qui vous entoure, là où Dieu vous envoie, et vous influez sur la vie des gens par votre Onction de Pasteur, même si vous ne prêchez pas réellement en chaire. Cela ne s’applique pas seulement au Ministère pastoral, mais à tous les Ministères. Ceux d’entre vous qui ont un Appel prophétique sur leur vie sont probablement déjà engagés dans le combat spirituel contre les Esprits héthien, jébusien et amorrhéen. Votre présence – là où Dieu vous a placés en ce moment – exerce une influence prophétique sur les croyants et les incroyants qui vous entourent. Vous n’avez pas besoin d’être consacré par un pasteur devant une communauté pour être reconnu par Dieu comme un Prophète. Mon ami, vous êtes déjà un Prophète et vous l’étiez déjà dans le ventre de votre mère, avant même votre naissance !!! Jérémie 1, 5 Ceux d’entre vous qui sont nés avec l’Esprit de Service doivent faire très attention à ne pas se laisser contrôler par des Esprits cananéens ! Vous avez une prédisposition naturelle, donnée par Dieu, à faire plaisir aux autres, vous avez probablement du mal à dire non à leurs demandes. Faites attention à ne pas vous laisser trop prendre à « danser » pour d’autres : vous risquez de finir par servir la tête d’un prophète sur un plateau !! En réponse à la question posée au début de cet article, nous dirons que les Esprits cananéens déforment en nous les émotions liées au désir de plaire aux autres.

Les Esprits héthiens nous trompent concernant les causes ou les personnes pour lesquelles nous devons mourir.

Les Esprits cananéens, eux, nous trompent sur les causes ou les personnes à servir, pour lesquelles nous devons vivre.

5. « Danser » signifie « descendre ».

 

Le mot Canaan signifie « bas pays » en hébreu. Il est dérivé d’un autre mot hébreu kana, qui veut dire « être humble, être rabaissé ». Cela a un sens au niveau spirituel : nous devons être prêts à nous humilier si nous voulons servir ! Rappelons-nous comment le Seigneur Jésus a lavé ls le Christ Jésus, Lequel, étant en forme de Dieu, n’a pas regardé comme un objet à ravir d’être égal à Dieu, mais S’est anéanti Lui-même, prenant la forme d’esclave, étant fait à la ressemblance des hommes ; et, étant trouvé en figure comme un homme, Il S’est abaissé Lui-même, étant devenu obéissant jusqu’à la mort, et à la mort de la Croix. » Philippiens 2, 4-8 Ceux d’entre vous à qui l’on a déjà demandé de danser sur scène devant un public savent probablement comme il est embarrassant de danser pour les autres… Ceci particulièrement si les gens, quand ils vous voient évoluer, se disent : « Qu’est-ce qui le démange ? ! » Danser, au sens littérales pieds de Ses disciples Jean 13. Le service et l’humilité vont de pair : « Chacun ne regardant pas à ce qui est à lui, mais chacun aussi à ce qui est aux autres. Qu’il y ait donc en vous cette pensée qui a été aussi dan et spirituel, est une exposition publique de faiblesse afin de faire plaisir aux autres.[1]

Ceux d’entre vous qui ont l’Esprit de Service ne sont pas gênés de danser et de s’humilier devant les autres. En quelque sorte, cela ne vous dérange pas de vous ceindre d’un linge pour laver les pieds des gens Jean 13, 4, tant que cette humilité les bénit. Par nature, vous êtes enclin à trouver plaisir à faire plaisir aux autres. Cependant, si vous ne faites pas attention, votre danse pourra, d’un sacrifice agréable à Dieu, se changer en une danse cananéenne… qui est pour Lui une abomination !

 

 

6. Ne « Dansez » ni pour les porcs ni pour les chiens !!

 

Les croyants cananéens, dans leur zèle à faire plaisir aux autres, sont enclins à donner aux gens plus qu’ils n’ont besoin ou ne méritent. « Ne donnez pas ce qui est saint aux chiens, ni ne jetez vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent à leurs pieds, et que, se retournant, ils ne vous déchirent. » Matthieu 7, Ne dansez pas pour satisfaire les désirs des porcs et des chiens ! Ils n’apprécient pas votre service et votre sacrifice, et vous ne faites que valider et renforcer leur iniquité quand vous continuez à accomplir leurs désirs canins et porcins.

Même si l’Évangile nous appelle à une vie de souffrance dans le service et le sacrifice de soi, toute souffrance ne vient pas nécessairement de Dieu : « Si vous êtes insultés pour le Nom de Christ, vous êtes bienheureux, car l’Esprit de Gloire et de Dieu repose sur vous : de leur part, Il est blasphémé, mais quant à vous, glorifié. Mais que nul de vous ne souffre comme meurtrier ou voleur, ou comme faisant le mal, ou s’ingérant dans les affaires d’autrui ; mais si quelqu’un souffre comme chrétien, qu’il n’en ait pas honte, mais qu’il glorifie Dieu en ce Nom. Car le temps est venu de commencer le Jugement par la Maison de Dieu ; mais s’il commence premièrement par nous, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’Évangile de Dieu ? 1 Pierre 4, 14-17 L’expression s’ingérant dans les affaires d’autrui au verset 15 est la traduction du mot grec allotriepiskopos, qui veut littéralement dire quelqu’un qui supervise les affaires d’un étranger. En d’autres termes : investir son service dans des choses qui servent l’intérêt d’un autre maître en plus du sien. Vous et moi sommes, avant tout, des Serviteurs de Dieu et non de l’homme ! Nous sommes appelés à servir l’homme seulement dans ce qui sert l’objectif de notre Maître, Jésus. Le mot allotriepiskopos s’applique à nous lorsque notre service fait la promotion du royaume d’un autre maître !

Notre service doit être une Semence pour produire les fruits de la Justice chez les autres. Si au lieu de cela nous tolérons leur iniquité, si ce service contribue à la renforcer, il devient inutile aux Yeux de Dieu : « …selon qu’il est écrit : « Il a répandu, Il a donné aux pauvres, Sa Justice demeure éternellement. » Or celui qui fournit de la semence au semeur et du pain à manger, fournira et multipliera votre semence, et augmentera les fruits de votre justice… » 2 Corinthiens 9, 9-10 «…le fruit de la lumière consiste en toute bonté, et justice, et vérité, éprouvant ce qui est agréable au Seigneur. » Éphésiens 5, 9-10 Le mot traduit par bonté en Éphésiens 5, 9 est le mot grec agathosune, qui évoque la droiture et l’intégrité, non pas la gentillesse et la miséricorde. Or c’est souvent le sens donné par l’usage au mot bonté en anglais, et dans de nombreuses langues. Le mot traduit par « agréable » en Éphésiens 5, 10 est le mot grec euarestos, c’est-à-dire littéralement « qui fait bien plaisir ». Cela implique que ce qui fait plaisir à Dieu, ce sont l’Intégrité, la Justice et la Vérité. Comme nous l’avons mentionné dans l’article sur le Héthien, Dieu écrit de droite à gauche, donc Son Don et Sa Grâce – qui est « gauchère » – coulent à partir d’une fondation de Vérité et de Justice – qui sont « droitières ». Si un service ou un don n’est pas basé sur la Vérité, il devient sans objectif et vain aux Yeux de Dieu, et Ses Yeux sont ceux qui comptent !

 

 

7. La façon de « faire plaisir » qui plaît à Dieu !

 

Le Seigneur a établi des paramètres très clairs pour déterminer si notre façon de faire plaisir aux autres Lui plaît : « Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, ou quoi que vous fassiez, faites tout pour la Gloire de Dieu. Ne devenez une cause d’achoppement ni aux Juifs, ni aux Grecs, ni à l’assemblée de Dieu ; comme moi aussi je complais à tous en toutes choses, ne cherchant pas mon avantage propre, mais celui du grand nombre, afin qu’ils soient sauvés. » 1 Corinthiens 10, 31-33

– Au verset 31, Paul déclare que nous devons accomplir toutes choses pour la Gloire de Dieu. Si cela ne rend pas Gloire à Dieu, cela ne doit pas être fait, et les seules choses qui Lui rendent Gloire sont celles qui sont dans Sa Volonté, Sa Justice, et Son Objectif. Tout le reste est vain et inutile. – Matthieu 12, 30 ; – Psaumes 127, 1-5

– Au verset 33, Paul ajoute que son désir de plaire aux hommes est contraint par deux paramètres : a. l’altruisme : ne cherchant pas mon avantage propre.  Il ne doit donc pas y avoir d’intérêts égoïstes cachés dans mon désir de plaire aux autres. Je dois donner de moi de façon désintéressée. b. le salut des autres : afin qu’ils soient sauvés Le mot traduit par sauvé au verset 33 est le mot grec sozo, qui a la connotation de restauration ou rédemption de la destruction. Tout Salut ou Rédemption, dans les Écritures, est basé sur le Jugement. Pour être sauvés de l’enfer : Nous devons nous repentir et accepter le Jugement de Dieu sur nous. Nous devons accepter l’étiquette de pécheur et de condamné afin d’être sauvés Jean 16, 8 ; Actes 2, 32-41. Sinon il n’y aura pas de repentance, et donc nous ne serons pas sauvés de l’enfer. Le salut est décrit dans la Parole comme un processus qui commence à notre Nouvelle Naissance Philippiens 2, 12-13. Le Salut total est la restauration de tout ce que l’homme a perdu lorsqu’il a péché devant Dieu. Ce qui implique un processus de croissance et, par conséquent, des douleurs croissantes Hébreux 12, 4-13. Le mot hébreu pour processus, mishpat, est le même mot que « jugement ».

Le salut vient dans la vie des autres par l’application de jugements spirituels – et non charnels – qui œuvrent à produire la Justice en eux.

Si ma façon de faire plaisir aux autres ne contribue pas à produire la Justice en eux, elle ne travaille pas à leur Salut. Si je fais plaisir à une personne pour lui éviter la douleur et la souffrance qu’elle a besoin d’éprouver pour permettre aux fruits de Justice de mûrir en elle, je travaille à sa destruction et non à son salut !

Proverbes 23, 14 ;
Proverbes 13, 24 ;
Proverbes 29, 15 ;
Matthieu 18, 15 ;
Jacques 5, 19-20 ;
2 Corinthiens 7, 8-11

 

8. Autorisez parfois les autres à danser pour vous !

 

Autorisez les autres à danser pour vous de temps en temps, et soyez-en reconnaissants envers eux ! Les personnes avec l’Esprit de Service trouvent facile de s’abaisser pour les autres ou de les servir. Par contre, il leur est difficile de les voir s’abaisser ou « danser » pour elles, elles en sont mal à l’aise. C’est pourquoi Simon Pierre, qui avait un Appel pastoral sur sa vie Jean 21, 4-18, en plus de ses Appels d’apôtre et d’évangéliste, ne voulait pas que Jésus lui lave les pieds : « Il vient donc à Simon Pierre ; et celui-ci lui dit : Seigneur, me laves-Tu, Toi, les pieds ? Jésus répondit et lui dit : Ce que Je fais, tu ne le sais pas maintenant, mais tu le sauras dans la suite. Pierre lui dit : Tu ne me laveras jamais les pieds. Jésus lui répondit : Si Je ne te lave, tu n’as pas de part avec Moi ! » Jean 13, 6-8  Les personnes avec un Appel pastoral sur leur vie se sentent parfois mal à l’aise de voir les autres « danser » pour leur faire plaisir, même si c’est Dieu qui a prescrit cette “ danse” comme c’était le cas au  »chapitre 13 de Jean. Jésus, qui avait l’Esprit de Service – et tous les Sept Esprits de Dieu – permit une fois à une femme de s’abaisser devant Lui pour Lui laver les pieds et Les essuyer avec ses cheveux Luc 7, 36-49. Notez la référence à la danse en Luc 7, 32- 34.

Mais n’autorisez jamais personne à le faire s’il n’a pas été envoyé par Dieu, car vous ouvrirez une porte à l’orgueil dans votre vie, et vous permettrez à l’autre de se dénigrer, ce qui mettra sa vie sous malédiction au lieu de le bénir !!  « Et je tombai devant ses pieds pour lui rendre hommage. Et il me dit : Garde-toi de le faire ! je suis ton compagnon d’esclavage et celui de tes frères qui ont le témoignage de Jésus, rends hommage à Dieu, car l’Esprit de prophétie est le témoignage de Jésus ! » Apocalypse 19, 10 « Comme il arrivait que Pierre entrait, Corneille allant au-devant de lui se jeta à ses pieds et lui rendit hommage… Mais Pierre le releva, disant : Lève-toi ! et moi aussi je suis un homme !! » Actes 10, 25-26

9. La malédiction prononcée sur l’Esprit cananéen…

Un principe essentiel pour vaincre les Esprits cananéens : les condamner à la destruction par les paroles de votre bouche. Lorsqu’Israël était sur le point d’entrer dans la Terre promise pour la conquérir, ils ont d’abord dû combattre Arad, un roi cananéen, et Sihon et Og, deux rois amorrhéens  »Nombres 21. Avant de combattre les Cananéens, Israël a fait une chose très intéressante : « Le Cananéen, le roi d’Arad, qui habitait le midi, entendit qu’Israël venait par le chemin d’Atharim, et il combattit contre Israël, et lui emmena des prisonniers. Et Israël fit un vœu à l’Éternel, et dit : Si tu livres ce peuple en ma main, je détruirai entièrement ses villes. Et l’Éternel entendit la voix d’Israël, et lui livra les Cananéens ; et il les détruisit entièrement, ainsi que leurs villes. Et on appela le nom de ce lieu  »Horma » . » Nombres 21, 1-3

Condamner les Esprits cananéens à la destruction par les paroles de votre bouche ! Voilà l’illustration d’un principe relativement simple, essentiel pour vaincre les Esprits cananéens dans votre propre vie et celle des autres ! Le nom Horma, mentionné à la fin du passage ci-dessus, veut dire « voué à la destruction » ou mis à part pour être détruit. Si vous luttez contre une accoutumance cananéenne dans votre vie, vous devez être prêt à vous engager à sa destruction totale, sans compromis. On se retrouve prisonnier d’accoutumances cananéennes en raison de compromis, parce qu’on a mis de côté ses propres convictions afin de faire plaisir aux autres. Vous devez donc être prêt à couper toute relation avec toute chose ou personne qui fait la promotion de l’Esprit cananéen, ou l’abrite en son cœur. C’est pourquoi Israël a fait le serment de détruire les villes cananéennes. Vaincre simplement les Cananéens – et s’emparer de leurs maisons et de leurs animaux – aurait eu plus de sens selon le raisonnement humain. Cependant, il est impossible de vraiment les vaincre dans l’Esprit si vous n’êtes pas prêt à vous engager à leur destruction totale, dans votre vie et celle des autres. Dieu Lui-même viendra combattre à travers vous et vous donnera la victoire totale sur les Cananéens, lorsque vous aurez pris l’engagement dans votre cœur de les maudire et de vouer tous leurs repaires à la destruction.

Le monde est actuellement infesté de Puissances de Ténèbres cananéennes de pornographie, d’immoralité sexuelle et d’autres pratiques déviantes… comme la dépendance aux drogues et à l’alcool. En tant que croyants, vous et moi devons prier dans l’Esprit et prononcer une parole de Jugement, afin de condamner et détruire ces Esprits cananéens. La plupart des croyants semblent penser que la clé de la victoire serait d’écrire à leurs députés ou sénateurs afin d’exercer une pression sur eux pour qu’ils votent des lois morales. C’est l’approche humaine, et cela ne réussira jamais, au grand jamais ! C’est un combat spirituel et il doit se livrer avec des armes spirituelles ! Les conséquences s’établiront d’elles-mêmes dans le royaume naturel. Priez pour le Jugement contre ceux qui réalisent des films pornographiques. Priez pour que la coupe d’ulcère mauvais et malin Apocalypse 16, 2 soit déversée sur leur vie. En effet, les sept coupes du courroux de Dieu d’ Apocalypse 16 correspondent à chacun des sept Esprits du mal ; la première se rapporte aux Cananéens. Priez pour que la maladie, la tristesse et le chagrin s’abattent sur la vie des acteurs pornographiques la nuit quand ils dorment…  Priez pour qu’ils ne trouvent aucune paix tant qu’ils ne reconnaissent pas leurs péchés, et livrent leur vie à l’effet purifiant du Sang de Jésus… Priez pour que les trafiquants de drogue soient affligés de maladie et de chagrin, qu’ils n’aient pas de repos ou de paix dans leur vie jusqu’à ce qu’ils se repentent ou soient tués… Certains ont le cœur si endurci qu’ils ne se repentiront jamais ; ils ne restent sur la Terre que pour contaminer et détruire la vie de plus en plus de gens, alors dans ce cas il vaut mieux qu’ils meurent.Bien entendu, il ne s’agit pas pour vous de les tuer concrètement ! Ces événements se produiront grâce à la prière, par le combat spirituel. Le Résidu prophétique de ces derniers jours formera un type d’Église où tous les coups seront permis. Elle déclenchera le châtiment, dans un combat spirituel sans relâche contre l’iniquité, préparant le chemin pour le plus grand réveil que l’humanité ait jamais vu !

Ceux qui voient se manifester fortement en eux l’Esprit de Service sont des gens très sociables et enclins à priser les relations sociales et le contact humain. C’est pourquoi la plupart des pasteurs – qui ont par définition l’Esprit de Service – ont tendance à être amicaux et à aimer le contact avec les autres. Parfois ce contact est si concret qu’ils aiment donner des accolades, taper les gens sur l’épaule, serrer la main… Le désir de contact humain peut toutefois conduire les personnes à valoriser les relations au niveau de l’âme plus que les Lois et la Justice de Dieu. Par exemple, une jeune femme peut être tellement amoureuse d’un jeune homme, qui la touche de manière inconvenante, qu’elle préfère exposer son corps à ses mains fornicatrices plutôt que perdre sa relation avec lui ! En un sens, elle préfère « danser » pour lui, et lui faire plaisir plutôt qu’à Dieu, afin de ne pas perdre ce contact – dans l’âme. Elle ne condamne pas l’Esprit cananéen en elle à la destruction, et ne met pas le jeune homme face à son comportement malsain. Néanmoins, elle lui fait ainsi plus de mal que de bien : il ne comprendra pas qu’il pèche contre Dieu tant qu’on ne l’aura pas mis face à son péché ! Les personnes qui ont un Esprit de Service peuvent priser les relations humaines plus que la Justice de Dieu. Par exemple un pasteur peut tant aimer un frère qu’il n’est pas prêt à lui faire face, même si ce frère commet délibérément un grand péché devant Dieu ! Rappelez-vous comment Pierre, qui était pasteur, a fait face à Ananias et Sapphira. Il prononça une parole de Jugement contre eux qui les tua, même si la seule chose qu’ils avaient faite était de mentir à Dieu… Actes 5, 1-11 Pierre s’intéressait plus à l’exécution des Jugements de Dieu qu’à préserver sa relation avec les personnes. Certaines mères sont un autre exemple, hélas courant, de la façon dont les personnes avec l’Esprit de Service peuvent priser les relations humaines plus que la Justice de Dieu. C’est le cas si une mère aime tant son fils qu’elle se met en quatre pour l’aider à sortir de problèmes causés par son désir de vivre une vie de péché, hors de la Justice. De nombreuses mères font de grands sacrifices personnels pour soutenir leurs fils adultes, lors de difficultés financières par exemple, même si celles-ci ont été causées par un comportement irresponsable et pécheur, tel l’accoutumance à l’alcool ou à la drogue. Ces mères sont motivées par un amour émotif, gaucher, non basé sur une pensée droitière de Jugement et de Vérité. « La verge et la répréhension donnent la sagesse, mais le jeune garçon abandonné à lui-même fait honte à sa mère. » Proverbes 29, 15 « Ne manque pas de corriger le jeune garçon ; quand tu l’auras frappé de la verge, il n’en mourra pas. Tu le frapperas de la verge, mais tu délivreras son âme du shéol. » Proverbes 23, 13-14 Le mot hébreu sheol fait référence à « l’enfer » dans un sens littéral, et à « l’indécision » dans un sens spirituel. L’enfer est comme une grande décharge où les choses qui ne sont plus utiles sont jetées pour être brûlées. On devient inutile au sens spirituel lorsqu’on perd l’Appel prophétique sur sa vie à cause d’un endurcissement délibéré du cœur. Une fois que l’objectif prophétique de Dieu est perdu, cela équivaut à voir son Appel jeté dans le feu du Shéol ! Au fait, si vous craignez d’avoir perdu votre Appel prophétique et en éprouvez de la douleur au fond du cœur, il n’est pas encore perdu ! En effet, ceux qui le perdent deviennent si insensibles que cela leur est tout simplement égal ! Par conséquent, lorsque la Bible mentionne le shéol ou « l’enfer », elle fait référence, au sens spirituel, à une vie éloignée de son objectif prophétique, devenue inutile. Lorsqu’une mère refuse d’appliquer le Jugement et la Justice, par peur de perdre sa relation – dans l’âme – avec son fils, elle permet à l’Appel prophétique de ce fils d’être jeté dans le feu de l’enfer. – Si le fils n’a pas reçu Jésus comme son Sauveur, il finira en enfer avec son Appel prophétique. -S’il a reçu Jésus comme son Sauveur, il échappera de l’enfer au sens littéral, mais son Appel prophétique sera perdu. Le jour où il sera face à Dieu, il comprendra toutes les choses éternelles qu’il a abandonnées pour l’amour de choses temporelles. Il sera vomi par Dieu Apocalypse 3, 14-22, jeté hors de Sa Présence pour toujours, même s’il ne finit pas physiquement en enfer. Il aura la Vie éternelle, mais ne sera pas autorisé à manger de l’Arbre de la Vie.

Mère cananéenne, veux-tu laisser tout cela arriver, parce que cette brève vie serait trop douloureuse sans ton fils à tes côtés ?! Tu dois être prête à maudire l’Esprit cananéen en toi, à mettre ton fils face à son iniquité pour la vouer à la destruction. Si tu l’avertis à temps et agis dans la Justice de Dieu, tes mains seront alors lavées de la responsabilité de son sang. Ézéchiel 33, 1-11

Sans maudire par nos paroles l’Esprit cananéen, nous ne pouvons avoir de Victoire sur lui !

 

10. Tellement plus à dire !

Il y a tellement plus à dire sur l’Esprit cananéen ! Dieu voulant, nous publierons un futur article sur le lien entre l’Esprit cananéen et la génisse dans l’Écriture. Nous aborderons aussi leur relation avec les chiens, la moquerie, et le jugement charnel.

Chapitre suivant : 6. Le Phérésien

Page précédente : 4. Le Héthien

Table des Matières : « Les Sept Esprits Méchants »

Notes [1] En anglais, les gens utilisent l’expression get down, qui signifie descendre, mais a aussi le sens familier de s’éclater. Cela est surtout employé aux USA en faisant référence à la danse.

%d blogueurs aiment cette page :