Genèse 2, 18

Genèse 2, 18

L’Éternel Dieu dit : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; Je lui ferai une aide semblable à lui.

 

Deutéronome 24

1 Lorsqu’un homme aura pris et épousé une femme qui viendrait à ne pas trouver grâce à ses yeux,

parce qu’il a découvert en elle quelque chose de honteux, il écrira pour elle une lettre de divorce,

et, après la lui avoir remise en main, il la renverra de sa maison.

2 Elle sortira de chez lui, s’en ira, et pourra devenir la femme d’un autre homme.

3 Si ce dernier homme la prend en aversion, écrit pour elle une lettre de divorce,

et, après la lui avoir remise en main, la renvoie de sa maison; ou bien, si ce dernier homme qui l’a prise pour femme vient à mourir,

4 alors le premier mari qui l’avait renvoyée ne pourra pas la reprendre pour femme après qu’elle a été souillée,

car c’est une abomination devant l’Éternel,

et tu ne chargeras point de péché le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne pour héritage.

5 Lorsqu’un homme sera nouvellement marié, il n’ira point à l’armée, et on ne lui imposera aucune charge ;

il sera exempté par raison de famille pendant un an, et il réjouira la femme qu’il a prise.

 

1 Corinthiens 6, 9-10

 9 Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le Royaume de Dieu ?

Ne vous y trompez pas : ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères,

10 ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs,

n’hériteront le Royaume de Dieu.